Digital Labour and Development: impacts of global digital labour platforms and the gig economy on worker livelihoods

Author: Isis Hjorth, Mark Graham, Vili Lehdonvirta
Regions: Southeast Asia, Sub-Saharan Africa
Year: 2017
PDF of Resource

As ever more policy-makers, governments and organisations turn to the gig economy and digital labour as an economic development strategy to bring jobs to places that need them, it becomes important to understand better how this might influence the livelihoods of workers. Drawing on a multi-year study with digital workers in Sub-Saharan Africa and South-east Asia, this article highlights four key concerns for workers: bargaining power, economic inclusion, intermediated value chains, and upgrading. The article shows that although there are important and tangible benefits for a range of workers, there are also a range of risks and costs that unduly affect the livelihoods of digital workers. Building on those concerns, it then concludes with a reflection on four broad strategies – certification schemes, organising digital workers, regulatory strategies and democratic control of online labour platforms – that could be employed to improve conditions and livelihoods for digital workers.


Comme de plus en plus les décideurs, les gouvernements et les organisations se tournent vers la « gig economy » (l’économie des petits boulots) et le travail numérique comme stratégies de développement économique pour attirer des emplois a` des endroits qui en ont besoin, il devient important de mieux comprendre comment cela pourrait influencer les conditions de vie des travailleurs. Dans le cadre d’une étude pluriannuelle menée auprès des travailleurs du numérique en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud-Est, cet article met en lumière quatre préoccupations fondamentales des travailleurs: le pouvoir de négociation, l’inclusion économique, les chaînes de valeur intermédiées et la mise à niveau fonctionnelle des travailleurs. Cet article montre que bien qu’il existe des avantages importants et tangibles pour certains travailleurs, il existe également certains risques et coûts qui ont un impact important sur les moyens de subsistance des travailleurs numériques. Se basant sur ces préoccupations, il conclut par une réflexion sur quatre grandes stratégies – les systèmes de certification, l’organisation des travailleurs
numériques, les stratégies de réglementation et le contrôle démocratique des platesformes de travail en ligne – qui pourraient être utilisées pour améliorer les conditions et les moyens de subsistance des travailleurs numériques.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!